Auteur/autrice : nifaitniafaire

Gentils Gens Qui de Cécile Richard à la chouette librairie

Gentils Gens Qui de Cécile Richard à la chouette librairie

Des petites photos et des petits morceaux de la lecture de Cécile Richard à la La chouette librairie !

Un grand merci pour cette soirée aux petits oignons doux caramélisés, y’avait du monde, le plus beau du monde du monde entier, et des montagnes de crème pâtissière dans les sourires (j’en fais trop j’en fais toujours de trop).

Vous pouvez toujours (même vous devez toujours wesh) commander “Gentils Gens Qui” sur le site web https://www.editions-nifaitniafaire.fr/gentils-gens-qui/ ou bien à la chouette librairie (d’ailleurs vous pouvez vous procurer toute la collection ni fait ni à faire à la chouette!)
Allez,
À tantôt.

Nouveau texte ninja

Nouveau texte ninja

https://texte.ninja/

On accueil un nouveau ninja caché dans la forêt des textes !
Grégoire Hadrien Damon merci pour ta contribution sportive, bienvenue à l’entraînement 🤜💥🤛
Dans cette épisode : galère sur un paquebot, Kim Jong Un qui félicite tout le monde, réincarnation d’Elon Musk dans Jeff Bezos ou l’inverse, le gros ventre de Kobayashi et les dauphins c’est bo.

– extrait wesh –

*****Je monte la gamme pentatonique Je descends la gamme pentatonique Je fais de l’appropriation culturelle en suivant les pointillés des putains de hipsters connectés qui courent plus vite que moi J’expulse mes esprits-fœtus Je dis bonjour au gardien je salue les éboueurs Je caresse la fracture numérique Je bois de l’eau Je cherche mon second souffle Je ne jette pas les flyers des marabouts Je prends mon shoot d’endorphine dans le gras des cuisses Je kiffe la balade en tapis volant J’envoie l’art le génie l’éternité niquer leur mère dans les sous-sols Je m’étire Je me masse les jambes au talc J’attends 24 heures Je remets ça Après tout Les rugbymen aussi musclent leurs cuisses Pour supporter le poids de leurs cuisses. 337 ailes de poulets en 30 minutes lors de la 20e édition du Wing Bowl (record du monde, le 3 février 2012) ; 97 hamburgers en 8 minutes (record du monde, le 28 octobre 2006) ; 63 hot-dogs en 12 minutes (2007) ; 58 saucisses Johnsonville brat en 10 minutes (record du monde, le 5 août 2006) ; 8 kilogrammes de cervelle de bœuf en 15 minutes ; 9 kilogrammes d’onigiri (des boules de riz japonaises) en 30 minutes ; 83 raviolis chinois aux légumes en 8 minutes (août 2005) ; 100 « brioches au porc à la vapeur » (baozi) en 12 minutes (août 2005). 12 hamburgers en 3 minutes (record du monde, le 11 juillet 2014)*****
des bisous.

TRRBL. LES JUNGLES par Claire Von Corda

TRRBL. LES JUNGLES par Claire Von Corda

ça y est ! Claire Von Corda est dispo à la commande !

Une bien belle matière (papier recyclé), un bien beau morceau (genre tranche de tartine industrielle : 12cm x 15cm), une illustration qui m’avait laissé dans une savane apocalyptique néo-hindous (on la doit à Julien Cardaillac, on aura l’occaz de focus son travail un jour prochain sur le blog), et, évidemment, au cœur de tout ça, l’écriture de Claire, mélange de pilule bleu et pilule rouge, herbe fraîche et viande compacte, pomme d’amour et trottoir collant.

*extrait*
“Les cellules en explosion de chaos imminent ce matin, plongent et percent jusqu’à la rétine. J’en perçois le karma lumineux des voitures.
Sur l’attente du parking de l’aire de métro, la couleur qu’il irradie est fluorescence de leurs états d’âme jadis métalliques. Le temps passe sans que jamais les choses ne changent.”
10 euros + 3 euros frais de port et paypal.
https://www.editions-nifaitniafaire.fr/trrbl-les-jungles/

Morceau choisi de “Du soleil, de l’histoire, de la vision” d’Eleni Sikelianos

Morceau choisi de “Du soleil, de l’histoire, de la vision” d’Eleni Sikelianos

 

“& je suis issue du crâne & du corpus vertebrata se cachant à l’intérieur
de la structure microscopique d’un os

& mes ostéoclastes le démoliront & mes ostéoblastes le reconstruiront

& je suis issue des cordées & de l’endosquelette se cachant à l’intérieur
d’une étoile constructions de poussières traçant et pulvérisant ces choses-là

& je suis issue des hominidés & des anthropo¨des Regarde ma contenance
[crânienne de 2000 cm²

& ceci est l’orifice auriculo-ventriculaire de mon coeur & l’o.de ma cavité
[tympanique

& voici mon artère hépatique
& voici mon disque buccal
mon canal vestibulaire organe de Corti
mon larynx d’homo sapiens
& ici, mes aisselles axillaires lignes de lait de chaque côté & je me cache entre
le singe de l’aube & la fission nucléaire”

 

(Eleni Sikelianos, “du vrai pli humain”, p.42, , in ‘du soleil, de l’histoire, de la vision” éditions Grèges, septembre 2007)

Diverses propositions relatives à la poésie

Diverses propositions relatives à la poésie

remplacer les images de doigts de pied
gangrénés
les dents pleines d’ordures et les
escarres mauves comme des câpres
de tous les paquets de clopes
par des poèmes
du XIIIème siècle

rendre obligatoire
la poésie
tout contrevenant s’expose
à se faire
bouffer par des rats affamés dans une boîte à rats affamés
ou alors par des caïmans-squales
une aberration génétique issue des labos secrets à
Boulogne-sur-mer
(dans les sous-sols du château kebab)

un festoch dans le genre
“on achève bien les chevaux”
sauf que tu lis de la poésie jusqu’à en crever
pour 50 balles
ta langue finit plus sèche qu’un crabe cramé
ou une forêt d’amandier en
Californie

un site web poéporno
mélange de culs humides
et de vers libres
de vagins léchés jusqu’à l’os et de
poèmes récités en même temps
un langage de mouille et de bateau
ivre

des chats génétiquement modifiés
pour que leur pelage pousse
sous forme de petits rouleaux
de poèmes
comme dans les biscuits
chinois
qui devinent l’avenir dans des mauvaises traductions google

Finis les cauchemars, extrait de Quen’abel-Mikao

Finis les cauchemars, extrait de Quen’abel-Mikao

Finis les cauchemars
avec cet attrape rêve
tête de loup et bite de crabe
Finis les cauchemars
avec cet attrape rêve
queue de rats et yeux rayés
Finis les cauchemars
avec cet attrape rêve
Pluie d’étoiles et anus de castor
Finis les cauchemars
avec cet attrape rêve
Nouilles sautées et chamallows
Finis les cauchemars
avec cet attrape rêve
Peau d’anguille et laine de truite
Finis les cauchemars
avec cet attrape rêve
Os de sèche et sueur de nems
Finis les cauchemars
avec cet attrape rêve
Sang séché et crème d’amande
Finis les cauchemars
avec cet attrape rêve
Poison d’ananas et poils d’anacondas
Finis les cauchemars
avec cet attrape rêve
Salive de cyborg et sucs de vol-au-vent
Finis les cauchemars
avec cet attrape rêve
Purée de mouille et fraise tagada
Finis les cauchemars
avec cet attrape rêve
Placo de cosmos et patate obscure
Finis les cauchemars
avec cet attrape rêve
Coulis d’hormones et noix de cajou
Finis les cauchemars
avec cet attrape rêve
Pétard humide et miel d’acacia
Finis les cauchemars
avec cet attrape rêve
Fourrure d’abysse et nœud de mouches
Finis les cauchemars
avec cet attrape rêve
Finis les
Cauchemars

dispo à l’achat ici sur nos éditions (livret + cassette avec 13 morceaux) :
https://www.editions-nifaitniafaire.fr/quenabel-mikao-anael-de-quentin-sagot-anael-castelein/

dispo à l’écoute ici : https://soldatcyborg.bandcamp.com/album/quenabel-mikao

//Carrément// micro-salon à la maison de la poésie de rennes

//Carrément// micro-salon à la maison de la poésie de rennes

de retour du micro-salon
Carrément
à la maison de la poésie de Rennes
j’ai posé le stand
j’ai posé les livres
j’ai posé les zines
j’ai posé une chaise
puis je me suis posé sur la chaise
il faisait beau
un temps où les chiens sont secs
comme des têtes d’autruche dans le désert.

 

Les données du réel à se mettre dans l’oreille

Les données du réel à se mettre dans l’oreille

tant qu’à faire
tant qu’à avoir des oreilles
toutes prêtes toutes faites toutes
dé-recroquevillées
autant laisser croître un remblais de voix
un bon gros remblais de voix au creux
du silence
des lectures au rythme des poumons
au long des fibres nerveuses
des morceaux entre les dents et des dégringolades de langues
ce qui gonfle et se parsème
les textes les poèmes les
matières volatiles
les salives qui se mélangent un grand bain de
racines de foudres et de roches
une potion magique
au milieu d’un peuple de fantômes
des ravalements lumineux
intonations sur le fil du rasoir
naissance neuve nouvelle bagnole qui fait son chemin
dans des orages de velours
ça conforte quelque chose dans l’oreille à l’écoute
ça plonge au fond
dans le puisard
puis ça se faufile partout dans le corps
dans les galeries
les saiwes les sèves les serres
où tout pousse
de nous.

 

 

expérience proposée par Guillaume Richez

dont voici le site : https://chroniquesdesimposteurs.wordpress.com/author/guillaumerichez/

 

Bruital

Bruital

Le bruit brutal
d’un ventilateur à gilet de sauvetage du Corsica Ferry Vizzanova
d’une cheminée du ferry Monte Oro
d’un poste de transformation haute tension de Bassat
d’une soufflerie d’usine abandonnée
d’un distributeur d’eau fraîche de la bastide des Joncas
d’une hotte de labo
d’une armoire réfrigérante de magasin bio
je sais ça fait déjà beaucoup de poésie
à mettre dans  ses oreilles
c’est ici
sur anthropophony
un site de création-recherche
de capture de parasites d’oreilles
développé par Caroline Boë
merci du coup
pour ce moment sans grâce
de graisse mal léchée